Previous Next
Ouverture de la Porte de la Miséricorde L’Archidiocèse de Kinshasa a procédé au lancement de l’Année Sainte du Jubilé extraordinaire de...
"MISE AU POINT DE LA CENCO SUR LA PARTICIPATION DE SON DELEGUE A LA CONFERENCE INTERNATIONALE DE DAKAR" La Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) a été invitée par la Fondation Allemande...
L'OUVERTURE DE L'ANNEE "CHAIRE CARDINAL LAURENT MONSENGWO" LANCEE Ouverture, ce dimanche, 20 décembre 2015 à la Paroisse du Sacré-Cœur, de l’année « Chaire...
Noël 2015: « Paix aux hommes qu’il aime, paix aux hommes ses bien-aimés »(Lc 2,14) Homélie du Cardinal Laurent MONSENGWO PASINYA Chers frères et Sœurs, C’est la paix destinée à...
Lavement des pieds. CONGRÉGATION POUR LE CULTE DIVIN ET LA DISCIPLINE DES SACREMENTS DÉCRET IN MISSA IN CENA...

Lavement des pieds.

pied1CONGRÉGATION POUR LE CULTE DIVIN
ET LA DISCIPLINE DES SACREMENTS

DÉCRET

IN MISSA IN CENA DOMINI

Par le décret Maxima Redemptionis nostræ mysteria (30 novembre 1955) la réforme de la Semaine Sainte a donné la faculté, là où pastoralement cela semble bon, de faire le lavement des pieds à douze hommes pendant la Messe de la Cène du Seigneur, après la lecture de l’Évangile selon saint Jean, comme pour exprimer d’une manière représentative l’humilité et l’amour du Christ envers ses disciples.

Ce rite, dans la liturgie romaine, a été transmis sous le nom de Mandatum du Seigneur sur la charité fraternelle suivant les paroles de Jésus (cf. Jn 13,34) qui sont chantées comme antienne durant la célébration.

En accomplissant ce rite, les évêques et les prêtres sont invités à se conformer intimement au Christ, qui « n’est pas venu pour être servi, mais pour servir » (Mt 20,28) et, poussé par un amour qui va « jusqu’au bout » (Jn 13,1), donner sa vie pour le salut de tout le genre humain.

Pour manifester ce sens plénier du rite à ceux qui participent, il a paru bon au Souverain Pontife François de changer la norme qu’on lit dans les rubriques du Missalis Romani (p. 300 n. 11) : « Les hommes qui ont été choisis sont conduits … », qui doit être changée de la manière suivante : « Ceux qui ont été choisis parmi le peuple de Dieu sont conduits … » (et, par conséquent, aussi dans le Cæremoniale Episcoporum au n. 301, alors qu’au n. 299b on lira ainsi : « des sièges pour ceux qui ont été désignés »), de manière à ce que les pasteurs puissent choisir un petit groupe de fidèles qui représentent la variété et l’unité de chaque portion du peuple de Dieu. Ce petit groupe peut être composé d’hommes et de femmes et, comme il convient, de jeunes et d’anciens, de personnes en santé ou malades, de clercs, de consacrés et de laïcs.

Cette Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements, en vertu des facultés concédées par le Souverain Pontife, introduit ce changement dans les livres liturgiques du Rite Romain, tout en rappelant aux pasteurs leur devoir d’instruire adéquatement aussi bien les fidèles choisis pour ce rite que les autres, afin qu’ils y participent de façon consciente, active et fructueuse.

Nonobstant toute chose contraire.

De la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements, le 6 janvier 2016, solennité de l’Épiphanie du Seigneur.

Robert Card. Sarah
Préfet

+ Arthur Roche
Archevêque Secrétaire

Noël 2015: « Paix aux hommes qu’il aime, paix aux hommes ses bien-aimés »(Lc 2,14)

img 0064Homélie du Cardinal Laurent MONSENGWO PASINYA

Chers frères et Sœurs,

  1. C’est la paix destinée à tous, la paix du Christ, la paix qu’il est le seul à donner, parce qu’elle est venue avec lui, car elle est la plénitude des biens messianiques. « Ipse est pax nostra », « Il est notre Paix » (Eph 2,14). Ces biens en plénitude, c’est par son œuvre rédemptrice, c’est-à-dire par sa Croix et sa résurrection qu’il nous les a acquis sinon conquis.

  2. « Sur terrePaix aux hommes qu’il aime » (Luc 2,14). C’est la paix à tous et à toutes ; la paix de tous dont une personne ne détient à elle seule le monopole et ne peut dès lors en priver une autre, car nul ne doit en être exclu pour quelque raison que ce soit. C’est la paix partagée pour tous. Aussi les responsables de la gouvernance mondiale devraient-ils veiller à ordonner les conditions de vie des nations et des peuples de manière que tous les membres de l’humanité jouissent de la paix, que celle-ci soit réellement partagée. La paix est la « tranquillitas ordinis », l’ordre harmonieux de la réalité.

Télécharger la version française en cliquant ici

Télécharger la version lingala en cliquant ici

"MISE AU POINT DE LA CENCO SUR LA PARTICIPATION DE SON DELEGUE A LA CONFERENCE INTERNATIONALE DE DAKAR"

La Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) a été invitée par la Fondation Allemande Konrad Adenauer à prendre part à la Conférence internationale,  sur "les processus électoraux en Afrique Sub-saharienne" à l'Ile de Gorée, Dakar, du 11 au 14 décembre 2015. Au regard du programme et des objectifs nobles de cette Conférence Internationale  la CENCO, en l'absence du Président de la Commission Justice et paix empêché, a désigné, Monsieur l'Abbé Léonard SANTEDI, Secrétaire général, pour la représenter à ces assises.

Dans l’invitation envoyée à la CENCO, il n’y avait pas les noms des autres invités. C’est quand le délégué de la CENCO est déjà sur place à Dakar qu’on s’est rendu compte que, en plus des représentants de la société civile, comme acteurs politiques, il n’y avait que des opposants.

Pour lever toute ambiguïté quant à la position classique de l'Eglise catholique; "Eglise au milieu du village", Eglise qui ne prend pas parti pour un camp contre un autre mais qui est une communauté de foi au service de la vérité pour la sauvegarde de l'intérêt commun, et la défense des valeurs qui élèvent la nation,  la CENCO a demandé à son délégué de cesser toute participation à cette réunion depuis ce dimanche 13 décembre 2015  et de regagner Kinshasa.

La CENCO ne s'en prend pas  aux personnes, aux groupes de personnes, ni à un camp ou à un parti, elle entend simplement réaffirmer sa neutralité quant aux partis politiques  et sa détermination à être au service de l'annonce de l'Evangile du salut pour tout homme. C'est cet Evangile qui nous convainc que nous avons une lourde responsabilité dans la réussite du processus électoral gage d'un avenir meilleur pour la RD Congo.

Que Dieu protège notre pays.

Fait à Kinshasa, le 13 décembre 2015,

              Abbé Donatien NSHOLE
1er Secrétaire Général Adjoint de la CENCO

L'OUVERTURE DE L'ANNEE "CHAIRE CARDINAL LAURENT MONSENGWO" LANCEE

EmlOuverture, ce dimanche, 20 décembre 2015 à la Paroisse du Sacré-Cœur, de l’année « Chaire Cardinal Laurent MONSENGWO », en présence de Son Éminence Laurent Cardinal MONSENGWO dont la chaire porte le nom et de plusieurs autres personnalité tant religieuses que politiques.

Monsieur le Cardinal Laurent MONSENGWO PASINYA, l’une des intelligences rares du monde et du Congo, a été honoré, ce dimanche 20 décembre 2015, à la Paroisse du Sacré-Cœur, à l’occasion de l’ouverture de l’année « Chaire Cardinal Laurent MONSENGWO ». En effet, pour saluer et honorer la figure de l’une des icones grises de l’intelligentsia mondiale, celui que plus d’un appellent désormais, le « Wojtyla congolais » et visionnaire averti, ainsi que celles de tous les maitres de Kinshasa, il a été créé une chaire dont le Nom à lui seul suffit pour convaincre de la dextérité et de la profondeur des savoirs émergeants, innovants et parfois dérangeants qui en découlent.

Créée le 04 juillet 2015 à l’occasion des 35 ans d’épiscopat du Cardinal Laurent MONSENGWO, la Chaire « Cardinal Laurent MONSENGWO », comme tant d’autres, est une structure para-académique de transmission et de promotion du savoir et des valeurs. Elle vise la formation des personnes et la réalisation des actions socioculturelles.

La Chaire Cardinal Laurent MONSENGWO, selon ses initiateurs, se donne comme objectif de faire une relecture continue et actualisée des œuvres et de l’héritage des Maitres de l’École de Kinshasa, rechercher et promouvoir l’excellence dans le domaine scientifique par des recherches scientifiques, offrir de bourses spéciales aux jeunes des institutions scientifiques qui se distinguent d’aller plus loin dans le développement de leur potentialité. La Chaire prévoit des activités à la fois scientifiques, culturelles et sociales.

La gestion de la Chaire Cardinal Laurent MONSENGWO comprend une structure tripartite : un conseil d’administration, un conseil de gestion et les membres. Long succès à ce haut lieu de transmission des savoirs des générations à générations.

OKALEMA PASHI PLACIDE

Ouverture de la Porte de la Miséricorde

porteL’Archidiocèse de Kinshasa a procédé au lancement de l’Année Sainte du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde ce mardi 08 décembre 2015, à la Cathédrale Notre Dame du Congo, comme voulu par Sa Sainteté le Pape François.

C’était devant une foule nombreuse constituée des fidèles chrétiens catholiques et des hommes de bonne volonté que Son Éminence Laurent Cardinal MONSENGWO PASINYA, accompagné des Evêques Auxiliaires et de plusieurs Abbés et Prêtres, a procédé à l’ouverture de la porte de la Cathédrale Notre Dame du Congo en signe de  « l’Ouverture de la Porte de la Miséricorde».

En ce même jour, ou l’Eglise catholique célèbre la solennité de l’immaculée conception, la neuvaine décrétée par la Conférence Nationale Episcopale de Congo (CENCO) pour la réussite du processus électoral en République Démocratique du Congo commence dans toutes les paroisses du pays.

Informations supplémentaires