« L’Abbé Bosangia était un prêtre heureux d’être prêtre et qui rayonnait cette joie d’être prêtre autour de lui »

CIMG4882 Kinshasa, mardi 20 novembre 2014- « L’Abbé Bosangia était un prêtre heureux d’être prêtre et qui rayonnait cette joie d’être prêtre autour de lui », déclare Son Éminence Laurent Cardinal MONSENGWO Pasinya.

La dépouille mortelle de M. l’Abbé BOSANGIA Pierre BOSS a été inhumée ce mercredi 19 novembre 2014 tard dans l’après-mis au cimetière diocésain du Grand Séminaire Saint André Kaggwa noir de monde, d’autant plus que une foule immense de Kizito et Anuarité avait accompagné à pied le corps de leur mapera général de la Cathédrale jusqu’au cimetière diocésain. Avant l’enterrement, une messe d’action de grâce a été dite à la Cathédrale Notre Dame du Congo par son Éminence Laurent Cardinal Monsengwo en présence de plusieurs autorités politiques, ecclésiastiques, d’un parterre de prêtres, de religieux et religieuses ainsi que de plusieurs délégations venues de quatre coin du monde. Parmi les participants à cette messe, on notera notamment la présence de Mgr Louis Portela, évêque de Kinkala et Premier Vice-président du SCEAM, Mgr Gabriel du Ghana, Mgr Landu, évêque de Matadi, des évêques auxiliaires de l’Archidiocèse de Kinshasa, de M. l’Abbé Santedi, Secrétaire Général de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo et ami personnel de l’Abbé Bosangia.

Dans son homélie, au cours de cette messe, le pasteur infatigable de l’Archidiocèse de Kinshasa a, avec un cœur de père, est revenu longuement sur les qualités spirituelles, morales et intellectuelles de ce prêtre exceptionnel et cofondateur du groupe Kizito-Anuarité. « L’Abbé Bosangia était un prêtre heureux d’être prêtre et qui rayonnait cette joie d’être prêtre autour de lui. L’enthousiasme de son engagement pour la cause de l’Église et soucieux de s’acquitter convenablement de sa tache, faisait de lui un prêtre complet. Ouvert, hospitalier, Pierre Bosangia a été surtout un homme de foi et d’espérance », affirme Laurent Monsengwo.

Poursuivant son homélie, Son Éminence Laurent Cardinal Monsengwo a, en outre, rappelé l’engagement sociopolitique de l’Abbé Bosangia : « L’Abbé Pierre Bosangia était un homme qui avait fait de la libération de son peuple des antivaleurs son cheval de batail, d’une part en donnant l’enseignement social de l’Église sur la communauté sociopolitique, et d’autre part en insistant sur la tolérance chrétienne pour la prise en charge de soi » ; « il s’était également donné pour la justice, la solidarité et la paix dans son pays et dans le monde », ajoute l’artisan de paix et de justice Congolais.

Notons, également, qu’au cours de cette messe pleine d’émotion, mais aussi d’espérance, plusieurs messages de condoléances adressées à Son Éminence, à la famille biologique de l’Abbé Boss, à l’Assemblée du clergé Kinois et à tous les fidèles catholiques ont été lus. Mais on retiendra surtout l’intuition des prêtres congolais vivant en France parlant de l’Abbé Bosangia, de cette intelligence éclairée, aiguisée et visionnaire : « Nous ne parlerons jamais de toi au passé, car tu es toujours avec nous et parmi nous »

L’Archidiocèse de Kinshasa, par la bouche de son Pasteur, s’est engagé, par ailleurs, à continuer à œuvrer pour la vie et le sort de KA et pour l’aboutissement des œuvres initiées par l’Abbé Pierre BOSANGIA. Désormais, Monsieur Pierre Bosangia peut se reposer de sa vie pleine de projets et d’initiatives. Car ces œuvres le suivront au ciel.

  © OKALEMA PASHI PLACIDE

 

Arrivée de la dépouille mortelle de Monsieur l’Abbé Pierre BOSANGIA à Kinshasa. Quelques photos.

DSC05411 DSC05448 DSC05488
DSC05525 DSC05607  DSC05616  DSC05619
 DSC05622  DSC05679  DSC05665  DSC05680
 DSC05683  DSC05692  DSC05732  DSC05740

Cliquer sur une photo pour l'agrandir.

« Cardinal Monsengwo est certainement l’un des Prélats congolais qui a su incarner de la belle manière le souci évangélique de la promotion humaine intégrale dans son action pastorale »

Card 1Kinshasa, jeudi 13 novembre 2014- « Cardinal Monsengwo est certainement l’un des Prélats congolais qui a su incarner de la belle manière le souci évangélique de la promotion humaine intégrale dans son action pastorale », déclare M. l’Abbé Léonard Santedi.

Il se tiendra, du jeudi 13 au vendredi 14 novembre à la paroisse Notre Dame de Fatima à partir de 15h00, un colloque, du jeudi 13 au vendredi 14 novembre à la paroisse Notre Dame de Fatima à partir de 15h00, autour du thème général : « L’Église et le combat pour la promotion humaine intégrale. Ce colloque organisé par la Chaire Jean Paul II, se veut un vibrant hommage à Son Éminence Laurent Cardinal MONSENGWO Pasinya, Archevêque Métropolitain de Kinshasa et Grand chancelier de la Chaire Jean Paul II, à l’occasion de 75 ans d’âge et donc une vie consacrée au combat de la promotion humaine intégrale de l’homme. En effet, selon M. l’Abbé Santedi, Président de la Chaire Jean Paul II, le Cardinal Monsengwo est certainement l’un des Prélats congolais qui a su incarner de la belle manière le souci évangélique de la promotion humaine intégrale dans son action pastorale.

Pendant ces deux jours de réflexion, les conférenciers examineront en profondeur ce thème de la promotion humaine dans ses aspects anthropologiques, théologiques, juridiques, économiques et sociologiques.

Soulignons, à cet effet, que cette fête de l’esprit se clôturera par un concert de musique sacrée qui sera donné par plusieurs chorales de l’Archidiocèse de Kinshasa dont OCM et Mgr Luc Gillon.

  

© OKALEMA PASHI PLACIDE

 

La dépouille mortelle de l’Abbé BOSANGIA BOSS est arrivée à KINSHASA ce mardi, 18 novembre

DSC05671 Kinshasa, 18 novembre 2014- La dépouille mortelle de l’Abbé BOSANGIA BOSS est arrivée à KINSHASA ce mardi, 18 novembre

 

Aéroport international de N’djili, ce mardi 18 novembre 2014, il est 9h10 lorsque l’avion Kenya Air Ways qui transporte la dépouille mortelle de Monsieur l’Abbé Bosangia Pierre atterrit, sous quelques averses. Une marré humaine, qui a bravé les menaces de la dame pluie et que les services de sécurités avaient réussi à installer à l’entrée de cet l’aéroport de N’djili, attend voir de ses propres yeux le corps de celui qu’on appelait affectueusement Ton Boss, Ya Boss, mapera général de Kizito et Anuarité (K.A), ou ami des jeunes. Tous, membres de la famille biologique de l’Abbé Boss, prêtres, religieux et religieuses, séminaristes, K.A., l’amical Boss, fideles catholiques et autres présents à l’aéroport sont sous le choc et inconsolables. L’émotion est palpable, la douleur est visible sur le visage de tous. L’Archevêque de Kinshasa, Son Éminence Laurent Cardinal Monsengwo, s’est personnellement déplacé pour accueillir ce digne fils de l’Église qu’il avait lui-même recommandé au poste du Premier secrétaire Général Adjoint du Symposium des Conférences Épiscopales de l’Afrique et du Madagascar (SCEAM). Plusieurs autres autorités politiques et religieuses dont Mgr Nicolas Djomo, Mgr Louis Portela avaient fait également le déplacement de l’aéroport de N’djili pour accueillir M. l’Abbé BOSANGIA.

 

Vers 10h15, le corps de l’Abbé Boss sort, enfin, de l’avion. On peut entendre les cris de lamentation ; plus personne ne peut contenir ses larmes pour pleurer M. l’Abbé Boss. Après les formalités administratives et les cérémonies de bénédiction du corps, cérémonies dirigées par l’Archevêque de Kinshasa lui-même, le corps de l’Abbé Boss peut prendre la direction de la cathédrale sous les cris de détresses et de pleures.

 

Des quartiers de Kingasani (est de la ville) à Lingwala (ouest) en passant par Matete, la foule a envahi les artères empruntées par le cortège, incapable souvent d'avancer face à un véritable mur humain. Sous les clameurs de la foule, de son des sirènes des véhicules de police et le bruit sourd des pleures des K.A, amical Boss, de prêtres, religieuses et religieux, le cortège a fini par rallier dans l'après-midi sa destination finale, la Cathédrale notre Dame du Congo, où le corps doit être exposé, après escale faite à la morgue de l’hôpital saint Joseph.

 

En attendant la messe des funérailles que célébrera Son Éminence Laurent Cardinal MONSENGWO demain, mercredi 19 novembre 2014, à 11h avant l’inhumation de l’Abbé BOSS au cimetière diocésain du Grand Séminaire de Philosophe saint André Kaggwa, une autre messe d’action de grâce sera dite ce soir par son Excellence Mgr Timothée BODIKA.

 OKALEMA Placide

Informations supplémentaires